Imprimer

La Moniliose

 


La pomme d'aspect taché de moisissures
, si souvent rencontrée dans les vergers abandonnés, est victime d'un champignon : Monilia fructigena que l'on perçoit sur les fruits, mais qui attaque aussi les rameaux qui dépérissent à leurs extrèmités . Le Monilia pénètre par une blessure du fruit et se propage aux autres fruits des alentours. La peau du fruit au début brun clair, se recouvre de petits coussins blancs, généralement en cercles concentriques autour de la blessure. Le fruit se réduit puis pourrit en flétrissant et devient "momie" qui reste accrochée à l'arbre tout l'hiver.

Un autre signe de la maladie est le noircissement des extrèmités des rameaux floraux au printemps, le champignon non soigné par l'arboriculteur s'est
attaqué aux fleurs à peine ouvertes.

 

Momie1 Momie2

Conserver ses " momies " est le plus sûr moyen de conserver très longtemps le monilia chez soi

La contamination des fruits des uns aux autres se fait par les insectes, les guêpes principalement et les mouches.

Il faut empêcher leur fréquentation en les attirant dans des pièges à bière : le piège économique des propagateurs du MONILIA.

Le texte complet de l'article est réservé aux adhérents.

Photos et textes : Droits réservés Henri Fourey
Plus d'informations dans les Bulletins des Croqueurs n'hésitez pas à vous inscrire ou à venir nous rencontrer.
BULLETIN d' ADHESIONA bientôt.
Affichages : 2608